Mesure de la pression artérielle

À DOMICILE

La mesure de la pression artérielle par le patient lui-même, ou par un de ses proches, peut diminuer la composante réactionnelle associée au syndrome de la blouse blanche. La pression artérielle mesurée à domicile est généralement moins élevée qu’en clinique. De ce fait, on considère comme hypertendus, les patients présentant à domicile une pression artérielle supérieure à 135/85 mm Hg.
 
De plus en plus d’études démontrent que la mesure à domicile présente des avantages du fait qu’elle oblige le patient à s’impliquer personnellement dans l’évaluation de sa maladie et de son traitement. Des études démontrent aussi que chez près de 15% des patients hypertendus (Guide thérapeutique  de la société québécoise hypetension artérielle, 4e ed), on sous-estimera la pression artérielle puisqu’ils présenteront une tension artérielle normale, ou à la limite, en clinique, mais nettement plus élevée dans leur environnement de travail ou à la maison. C’est ce qu’on appelle l’hypertension masquée.
 
Comme professionnel de la santé, prenez le temps d’enseigner aux patients la façon de noter leurs résultats dans un carnet, et demandez leur de vous l’apporter lorsqu’ils vous rendent visite. 
 

SURVEILLANCE ÉLECTRONIQUE AMBULATOIRE (ou Mesure ambulatoire de la pression artérielle – MAPA)
 
La surveillance électronique ambulatoire de la tension artérielle permet d’obtenir des informations pendant 24 heures ou plus, le jour comme la nuit.
 
Cette surveillance est recommandée pour évaluer les patients qui présenteraient de l’hypertension épisodique (ou des variations importantes des valeurs), un syndrome de la blouse blanche, une hypertension masquée, des symptômes suggestifs d’hypotension ou encore une réponse inadéquate à un traitement antihypertenseur. 
 
On utilise aussi le MAPA  pour faire le diagnostic de HTA, pour valider l’efficacité de nos agents antihypertenseurs, confirmer une hypertension réfractaire et, chez les diabétiques, pour vérifier entre autre la baisse de la pression artérielle nocturne.
 
Seront considérés comme hypertendus les personnes dont la moyenne des lectures est égale ou supérieure à 135/85 mm Hg durant le jour, ou encore égale ou supérieure à 130/80 sur 24 heures.
 
N.B. Il existe effectivement des valeurs suggérées optimales pour la nuit avec le MAPA mais elles ne font pas partie des valeurs officielles pour donner un diagnostic HTA. En fait, on souhaite que les patients baissent la moyenne de leur pression de nuit d’au moins 10% par rapport à la journée pour diminuer le risque de  complications cardio-vasculaires.