Pouvoir (suite)

Tout comme dans les situations de type “savoir”, le type “pouvoir” nécessite de questionner le patient afin de trouver la cause exacte de la non-adhésion. Une fois de plus, vous devriez utiliser davantage des questions ouvertes. Vous pouvez aussi utiliser les reformulations afin d’approfondir les discussions. Voici quelques exemples de questions qui vous permettront de voir si le “pouvoir” est la cause de la non-adhésion :

  • Comment ça va avec votre médicament?
  • Je sais que pour certains patients, prendre un médicament tous les jours peut être difficile. Comment ça se passe pour vous?
  • Dans les dernières semaines, est-ce qu’il vous est arrivé de sauter des doses?
  • Est-ce que, selon vous, il y a une raison particulière? (ex. : pour ne pas avoir renouvelé la médication ou pour avoir sauté des doses) – Il ne faut pas donner l’impression de confronter ou de juger le patient…
  • Avez-vous ressenti des effets secondaires avec la prise du médicament?

Faites attention avec les questions fermées! Puisque le patient peut ne pas élaborer, elles doivent être réservées à la recherche d’une information précise (ex. : la présence d’effets secondaires).