Mesure de l’adhésion

Il n’y a pas de consensus quant à la valeur cible limitant un patient adhérent et non adhérent. Le traitement du VIH, par exemple, nécessite une adhérence quasi parfaite. Le moindre oubli augmente considérablement le risque de résistance et d’échec au traitement. Par contre, la marge de manœuvre pour un traitement antihypertenseur est plus large.

Selon la RAMQ, il y a trois situations où l’on peut faire une opinion sur la non-observance :

  • Acquisition hâtive (pour toutes les situations de l’annexe VII, incluant le VIH) : acquisition d’une quantité de médicaments qui est supérieure de 20 % à la quantité requise selon l’ordonnance sur une période de 90 jours.
  • Acquisition tardive (pour toutes les situations de l’annexe VII, sauf le VIH) : acquisition d’une quantité de médicaments qui est inférieure de 20 % à la quantité requise selon l’ordonnance sur une période de 90 jours.
  • Acquisition tardive (VIH, antirétroviraux) : acquisition d’une quantité de médicaments qui est inférieure de 5 % à la quantité requise selon l’ordonnance sur une période de 90 jours ou de 10 % sur une période de 30 jours ou moins.

Vous pouvez consulter l’annexe VII dans l’image ci-dessous.

WP Feedback

Dive straight into the feedback!
Login below and you can start commenting using your own user instantly